mercredi 27 janvier 2010

Bilan...

Je viens de lire une nouvelle chronique de L’alternative. Cette fois-ci sur le site BDGest. Les remarques sont pertinentes : ils pointent l’absence de surprise et le manque de profondeur de personnages comme principaux défauts. Ce n’est pas les premiers (ni les derniers probablement) ; nous avons notamment été littéralement assassinés par une critique parue sur Bodoï. Certes, il y a eu aussi de bonnes critiques qui voient dans le projet une réflexion intéressante sur le devenir en fonction d’un seul choix et le comportement de tout un chacun dans le cadre d’un conflit tel que la seconde guerre mondiale. Nous avons même eu les honneurs de sites pour lesquels j’éprouvais avant même qu’ils nous chroniquent ou nous interviewent, beaucoup de respect pour la passion qui anime leurs responsables. Néanmoins, je dois bien admettre que beaucoup des critiques lues çà et là sont justifiées. Tous reconnaissent la bonne idée, beaucoup jugent le traitement très perfectible (pour rester poli). Et en la circonstance, il me faut bien dire « Mea culpa »…

Pourtant les ventes sont une bonne surprise, nous sommes en passe d’être réimprimés après un tirage initial de 10800 exemplaires. Moins de deux mois après la sortie, c’est appréciable. C’est même, dixit notre responsable éditorial, « inespéré »… J’explique ces ventes par les quelques bonnes critiques parues mais surtout par la qualité très accrocheuse des deux couvertures et par le fait qu’à l’approche de Noël, ces deux albums, constituant une histoire finie, étaient une bonne idée de cadeau… Nous avons par ailleurs toujours les honneurs de têtes de gondole dans certaines FNAC ce qui tend à prouver que les albums continuent de bien se vendre même après les fêtes.

Cela n’empêche que je me pose beaucoup de questions…

Soyons clairs, je ne cherche pas à susciter chez ceux qui liront cette note la moindre pitié. J’analyse simplement ce que je considère comme un échec personnel. Un échec exacerbé par mon incapacité à signer un nouveau contrat éditorial… Alors, oui, il y a la crise et le fait que la plupart des grosses maisons songe à réduire d’une façon drastique leur production. Pourtant, je reste persuadé qu’un bon projet trouvera toujours preneur… Et je m’interroge finalement sur ma capacité à développer comme il se doit, avec la maitrise qu’il faut, les quelques bonnes idées que je peux avoir. On me reconnaît des capacités d’écriture certaines et je me demande si elles ne me permettent pas justement de masquer certaines carences techniques au niveau de l’élaboration d’un scénario à proprement parlé. Et si les quelques éditeurs qui liront L’alternative analysent ces albums de la même manière que ceux qui nous ont gratifié de critiques déplorables, je me dis que cela n’aidera pas vraiment à leur intérêt pour des projets que je pourrais leur envoyer…

Cela ne m’empêchera pas de persévérer, j’ai trop envie de réussir pour baisser les bras… Mais ça fout quand même un sacré coup au moral…

12 commentaires:

Anonyme a dit…

Houlala! Ca sent la grosse baisse de moral(voir meme le ch'tit début de déprime....)
Courage garçon! Rappeles toi tes etats d'ame il y a encore pas longtemps quand on refusait ton projet de "l'alternative",10 "refus"(que je ne te souhaite pas!)s'éffaçeront vite devant une seule réponse favorable,qui va arriver,c'est sur!
Et dis toi encore qu'avec l'excellent premier tirage(et les ventes!) que ça pourrai etre pire, t'aurrais pu etre. . . heu . . . chom. . . . éboue. . . . heu . . . LIBRAIRE A LA SEYNE!!! Voilà!Comme quoi !A bientot!
Ton (seul) ami, TARQUIN 1er

laurentg a dit…

Je reste fermement convaincu que le doute est un bien meilleur "moteur" que la certitude ! :o)
LG

A.DAN a dit…

Ta réaction n'a rien, comment dire, "d'inédit" ;). Des doutes, comme dit Laurent, sont récurrents ou chroniques. Les remises en questions même. Jusqu'à parfois qu'on ferait mieux de faire autre chose ... mais bon, que veux-tu? Je le redis ici: être une teigne est une qualité à mon sens. Surtout dans ce genre de boulot.

Et avec le temps je m'aperçois aussi qu'il y a souvent une différence (parfois énorme) entre le plébiscite de la presse et les chiffres de vente. Est-ce à dire que les lecteurs/acheteurs ne se fient pas aux critiques ou bien plus simplement ne les lisent pas? Peut-être ... ce qui n'empêche pas que certaines critiques puissent être effectivement pertinentes. D'autres par contre, tu te dis "mais il l'a pas lu le truc, c'est pas possibles", d'autres enfin ne sont que des copier-coller. Bref.

Tu as fait un bon boulot: la preuve tu as des lecteurs. Tu bosses pas pour les critiques, tu bosses pour être lu. Point. Du moins, c'est comme ça que je voisles choses. Notre série avec Laurent ne marche pas même si les critiques sont bonnes et que Alger nous a donné un prix et ça fait plaisir et donne un coup de boust.

Je sais que ça a un côté épuisant d'avoir la sensation de forcer de nouveau, de presque repartir à zéro, les relances, les dossiers, etc. ... mais on a pas le choix: la seule liberté ou la seule sauvegarde pour nous comme pour toi reste d'écrire et de dessiner des histoires auxquelles on croit! Donc partant de là ... ;)

philhoobd - Philippe Hooghe a dit…

Bah il n'y a pas que les bonnes critiques et la couv qui font vendre, j'ai vu plein de gens en dédicaces qui adoraient l'intérieur...

baphea a dit…

Garde la patate, mon gars, je te soutiens moralement autant que possible!

Herzet a dit…

Accroche-toi, Ed !

Jacques des Portes a dit…

C'est sans compter avec la sortie imminente de Polar Story, avec Pat Lacan au dessin, ça ça va être de l'album :)

Etienne M a dit…

Je n'ai pas eu encore le dyptique "l'alternative" entre les mains. Je suis en travaux à la maison, poussière et compagnie et tout juste la place de dessiner... et ai déjà bien trop de lecture en retard! GRRR!
Mais, ce que j'ai vu de la petite histoire en 7 pages pour Patrick Lacan, n'offre aucun doute pour moi, tu es un sacré bon conteur d'histoires! 7 pages d'une densité.... je ne vous dis que ça!! Polar Story va sortir au mois de juin et ça va faire mal. Ed a des doutes et c'est tant mieux, c'est un vrai bon moteur le doute... ensuite, on ne plaira jamais à tout le monde... moi, j'aime pas Bodoï! ;-)

jorge barao a dit…

Hello, juste un soutient car cela arrive souvent se genre de chose donc courage !!!

Henscher a dit…

A.DAN a finalement dit l'essentiel de ce que je voulais écrire.

L'important, c'est de pouvoir continuer de faire ce que tu aimes, à savoir raconter des histoires, avec des dessinateurs suffisamment passionnés par ce que tu as à dire pour s'enchainer 12 heures par jour devant une table à dessin, ne serait-ce que pour la phase de dossier.

Susciter ce genre d'engouement chez un autre artiste, ce n'est pas rien, ne l'oublie jamais.

Le reste, s'il doit suivre, suivra. Et si les portes restent fermées, hé bien tant pis. Rappelle toi toujours que ta vie, ta VRAIE vie n'est pas là.

Tu verras, cela t'aidera à bien mieux supporter les moments de doute, de découragement, qui, je peux te l'assurer d'expérience, ne font que passer.

Le tout est de savoir faire le gros dos en attendant des jours meilleurs. Tout en gardant en toi ces personnages, ces destins, qui te feront reprendre la plume le moment venu.

Courage matelot, ce n'est qu'un premier gros coup de vent dans un périple qui en comptera d'innombrables!

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je voulais vous ecrire un petit message pour vous remonter le moral mais egalement pour vous faire prendre conscience de la chance que vous avez. Je n'ai jamais reussi jusqu'a present a publier un album or vous en avez publie deux. Vous avez reussi a convaincre un dessinateur et un editeur et 10 000 personnes d'acheter votre album!! Que demander de plus?? je connais certains dessinateurs avec plusieurs albums derriere eux et n'ayant reussi a vendre que 500 ou 2000 exemplaires de leurs premieres BD.
La critique?? Si elle vous descend, il faut vous en foutre. Souvent les critiques sont des auteurs frustres qui se defoulent sur les albums des autres et cherchent la petite bebete partout pour prouver que "eux" ils sont bons.
Votre meilleure critique est le nombre de lecteurs que vous avez reussi a convaincre d'acheter vos albums! Et 10 000, croyez-moi c'est pas mal du tout!
Maintenant...evidemment on peut toujours faire mieux. prenez en compte les critiques constructives et essayez de faire mieux la prochaine fois :)
A bientot et bon boulot!
Frederic

Benjamin LEDUC a dit…

Salut,

Je suis d'accord avec le dernier commentaire. Sois fier de ce résultat. C'est assez énorme pour une première publication ! Et si ça continue, ton éditeur va regarder tes prochains dossiers avec un nouveau regard, crois-moi ;)

Mais ton état d'esprit, je le comprends. Je suis en plein dedans aussi, après 9 albums. Faut relativiser. T'as la famille, ton autre boulot... Le reste c'est du bonus. Mon rêve de vivre de l'écriture s'éloigne mais c'est pas bien grave... La vie est belle... A bientôt l'ami.

N'est-ce pas plutôt ton départ de Tahiti qui te fout le cafard ? ;)

ClickComments